#1 [Des voix basses, des gigotements, une vue satelite, un Toit pour mon pays]

La Newsletter #1


Après un (court!) week end de découverte de la ville de Cordoba, elle a rencontré les chercheurs de l’UNC, l’Université Nationale de Cordoba, afin de commencer à travailler activement sur l’étude des pesticides et leurs impacts sur la santé.

Nous nous trouvons actuellement dans la partie 1) du travail de recherche, qui est assurément la moins excitante: , l’épluchage d’articles scientifiques dans le but d’avoir le plus d’information possible sur le sujet recherché. Le travail sur le terrain devrait commencé début Octobre.

J’ai ainsi à notre disposition de précieux conseils des chercheurs locaux qui connaissent bien la région et surtout le contexte social et politique car comme il était supposé, le sujet des pesticides est très sensible.

Dans les bureaux de l’université mais encore plus dans les conversations privées, on parle des pesticides, du brouillard qu’entretien le gouvernement à ce sujet et du mécontentement général de la population.
Notamment, lorsque qu’on me demande ce que je viens faire à Cordoba, je n’ai pas besoin de mentionner les produits agrochimiques – je dis uniquement que je viens étudier la santé dans le secteur rural pour rester discrète – pour que le mot sorte des bouches de lui même. Les gens sont en fait très contents de trouver une oreille attentive, qui les écoute.
A Cordoba, ça bouge, ça gigotte !

Il n’y a pas besoin de chercher loin pour tomber sur des inscriptions sur les murs et tags dénonçants les grands semenciers, soit nommé Monsanto et la corruption des politiques. Ils se trouvent sur le campus de la fac majoritairement mais aussi dans le centre ville. Quasiment tous les jours, il y a des manifestations dans les rues pour des causes diverses. En particulier, vendredi avait lieu une manifestation de la communauté de Malvinas Argentinas qui lutte contre l’implantation de Monsanto près de la ville. Un article à ce sujet en espagnol est à trouvé ICI. Malheureusement, c’était le jour de mon arrivée et je n’ai ainsi pas pu y assister.

Voici une vue satelite de Malvinas Argentinas sur google maps: on remarque bien l’étendue de champs qui se trouve dans la campagne, qui constitue la campagne en fait.
Les étudiants sont très engagés politiquement afin de faire porter leur voix sur les problèmes de société. A l’université, on trouve des associations d’étudiants qui se mobilisent pour le droit des femmes, des immigrés, des pauvres… Notamment, le mouvement « un techo para mi pais » avec lequel les étudiants vont construire des maisons pour ceux qui n’ont pas de toit.
———————————————— ENGLISH ————————————————————–

After a (short!) Weekend exploring the city of Cordoba, she met with researchers at UNC, the National University of Cordoba, to begin to actively work on the study of pesticides and their impact on health.
We are now in Part 1) of the research, which is certainly the most borring one: the reading of scientific articles in order to have the most information possible about the desired topic. The field work should start early October.
I have at my disposal the valuable advice of local researchers who are familiar with the region and especially the social and political context because as it was supposed, the subject of pesticides is very sensitive.
In the offices of the university but even in private conversations, we talk about the fog maintained by the government on this issue and the general discontent of the population.
In particular, when people ask me what I have to do in Cordoba, I do not need to mention agrochemicals – I say only that I’m studying health in the rural sector to remain discreet – so that the word vents itself. People are actually very happy to find a sympathetic ear that listens.Cordoba is active ! There is no need to look far to fall on inscriptions on the walls and tags denoncing major seed companies, Monsanto is appointed and political corruption. They are located on the campus of the university but mainly in the city center. Almost every day, there are street protests for various causes. In particular, a demonstration was held Friday in the community of Malvinas Argentinas fighting against the introduction of Monsanto near the city. An article about it in Spanish is found HERE. Unfortunately, it was the day I arrived and I did not and could not attend.

Here is a satelite Malvinas Argentinas view on google maps: one notices to the broad fields located in the countryside, which is the country actually.
The students are very politically active in order to shift their voice on social issues. In college, there are student organizations which are committed to the rights of women, immigrants, poverty… In particular, the movement « a techo para mi país » with which students will build houses for those which does not have a roof.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s