En vogue – stage de voile…intensif!

Image

Après 7 jours en mer, conditions de vent et pluie extrêmes, les sourcils ensellés, et le visage englué de biafine, me voilà de retours sur la terre ferme, et prête à naviguer le mooooonde !

Ca y est, le grand saut, JauneMarine sur un bateau !

Car il est bien facile d’avoir des idées farfelues, reste-t-il encore de les mettre en pratique. Alors le plus simple est encore de se jeter dans la gueule du loup, ou plutôt dans la marmite houleuse de la baie de Quiberon, Bretagne sud.

J’ai donc prit un stage d’une semaine avec la quelque peu célèbre école de voile des Glénans sur un bateau habitable de 9 mètres, un Dufour 325 pour les voileux.  Et oui, habitable, ce qui signifie passer une semaine entière à six sur le voilier (soit 18m² à tout casser) avec des gens que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam. L’excitation était à son comble arrivée au port de Vannes, l’appréhension aussi.

Comble du comble, les conditions climatiques n’étaient pas au beau fixe, le vent soufflait même à terre, les précipitations n’arrêtaient pas et ni l’un ni l’autre n’ont cessé de la semaine. J’ai eu une première expérience très secouante, mais aussi très formatrice.

Sans titre 1

« Bon…debriefing! », comme disait souvent Roland, le moniteur.

D’abord, j’ai adoré.

Des conditions extrêmes. Malgré une relative préparation psychologique, je ne m’attendais pas à affronter un temps aussi infâme, et Roland m’a certifié qu’il n’avait jamais vu des conditions aussi difficile pour une stage d’une semaine. En tout et pour tout, nous avons eut 2h de soleil, le reste ne fût que rafales de vent et greins de pluie qui te frigorifient jusqu’à la moelle. Sur le pont, nous étions trempés, dans le carré, nous étions trempés, dans mon duvet, j’étais trempée. Fort heureusement, nous étions à quai eu port la majorité des soirées donc nous pouvions profiter d’une douche chaude dans les sanitaires de la capitainerie. Nous avons eu droit à une houle jusqu’à 3-4m par un vent jusqu’a 7 beauforts. Hisser les voiles et barrer dans ces conditions, ce n’est pas évident. Malgré tout, je n’ai pas eu le mal de mer hehe! C’est qui qui a un estomac de plomb ?

103E1520

La vie les uns sur les autres. J’ai été assez surprise de découvrir que mes coéquipiers n’étaient pas tout à fait…de jeunes loups de mer. Plutôt de la génération de mes parents que de la mienne. Sans que ce soit un problème, il est tout de même inévitable que nous n’ayons pas les mêmes centres d’intérêt. Aussi, même si je n’avais pas de notions de navigation, je n’ai eu aucun problème à m’amariner. Le soir, nous étions tant fatigués qu’une bonne soupe chaude suffisait pour nous faire ronfler jusqu’au petit matin. Bien que ce soit la saison creuse, c’est à dire que les ports sont vides et les bars grillagés, j’ai pu découvrir l’ambiance des marins plaisanciers. Entre concerto de trompette sur coucher de soleil, apéro au port de belle-île et discussions techniques sur la voile, ce fût folklorique.

Une formation complète. Je ne m’attendais pas apprendre autant. Je recommande complètement l’école  des Glénans. Le moniteur était un vrai loup de mer, très pédagogue, tout simplement adorable. Foc, guindant, loffer, point d’écoute, safran, point de drisse, d’amure, choquer, allure, bon plein, grand largue… autant de mots techniques que j’ai apprit, avec toutes les manoeuvre qui vont avec. Sans parler de la navigation avec détermination d’un cape, compa de positionnement, calculs des marée et du courant, reconnaissance des règles de privilège et des balises…beaucoup de connaissances à accumuler. Mais au final, en 7 jours sur un bateau, il n’y a que ça à faire! J’ai apprit que la voile ce n’est pas seulement tirer sur de bouts, mais aussi réfléchir.

Au final, j’ai vraiment aimé la voile et je n’attends plus que d’y retourner, mais peut-être en méditerranéenne la prochaine fois, avant la grande traversée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s